...
Galerie
Philippe Lafeuille & Elitza Gueorguieva

Venant d’horizons différents, ils partagent le même goût pour les créations atypiques où le burlesque et le politique occupent une place centrale.

Pour cette performance ils reviennent sur quelques souvenirs de leurs enfances, marquées par des événements – politiques ou personnels – et les transforment en gestes, en paroles, en image. Un de ces souvenirs est le premier mouvement de danse que leurs parents les ont amenés – et parfois obligés à faire. Pour Philippe c’était un jour pluvieux dans les années 70, en Normandie, près de la maison de sa grand-mère ; pour Elitza c’était 20 ans plus tard, juste après l’annonce de la chute du mur de Berlin, en Bulgarie…Ces différents souvenirs permettent d’évoquer des univers et des contextes différents, d’ouvrir le récit vers la mémoire collective.

Entre humour et mélancolie, ces récits sont l’occasion pour eux d’explorer une fois de plus les écritures auto-fictives tout en proposant des formes nouvelles.

 

Philippe Lafeuille est danseur, chorégraphe et metteur en scène. Il est reconnu et apprécié pour ses Méli-Mélo et son Tutu avec sa troupe colorée des Chicos Mambo, spectacles grand format où il croque avec délectation les tics et tocs de la danse. Il crée en 2011 la compagnie “La Feuille d’Automne”, un nouveau défi et nouvelle compagnie pour ce trublion inspiré qui s’attaque aux contes de fées, Cendrillon en l’occurrence. Il est régulièrement sollicité en tant que chorégraphe pour d’autres projets avec Chantal Loïal, Corinne et Gilles Benizio, le Junior Ballet du CNSMDP, la Cie du Théâtre du Cristal, la Cie des mers du nord, la Cie Wanted Posse. Que ce soit dans ses propres créations ou à travers les actions culturelles qu’il mène, Philippe Lafeuille s’inscrit dans une relation à l’art ouverte et généreuse en proposant “le corps dansant” comme l’argument absolu vers une véritable expression artistiK.

 

Elitza Gueorguieva est cinéaste, performeuse et écrivaine. Née à Sofia, elle vit et travaille depuis quinze ans à Paris. Elle a réalisé plusieurs court-métrages de fiction et documentaires, dont « Chaque mur est une porte » en janvier 2017 (2 mentions spéciales au Cinéma du Réel à Paris, Prix Spécial de Transcinéma au Pérou etc.) on premier roman Les Cosmonautes ne font que passer est paru aux Éditions Verticales en septembre 2016 (Prix SDGL André Dubreuil du premier roman). Elle a également publié des textes courts dans différentes revues. Elle réalise régulièrement des performances textes/ vidéos pour divers événements et lieux scéniques.

 

Coproduction / commande du festival concordan(s)e

Partager Facebook Twitter