Les rencontres avec le public sont des éléments importants dans la construction du projet concordan(s)e. Les actions prennent différentes formes selon les publics concernés et sont liées à la programmation du festival.

Actions avec les collèges

L’objectif est de croiser danse et/ou écriture en impliquant les professeurs de plusieurs disciplines. Nous envisageons ce projet comme une sensibilisation au monde artistique en proposant aux élèves de rencontrer l’univers d’artistes, de sortir de leur établissement pour découvrir les studios de danse, les théâtres, le festival concordan(s)e...

 

Un parcours « la Culture et l’Art au Collège », dispositif du Département de la Seine-Saint-Denis, est mené sur l’année scolaire 2018-2019 par le chorégraphe Philippe Lafeuille au collège Liberté de Drancy (93). 20h d’ateliers danse sont prévus pour une classe de 5ème , des sorties culturelles ponctueront ce parcours avec notamment la venue de la classe au festival concordan(s)e. 

 

Philippe Lafeuille propose avant tout, à travers l’action culturelle et tous les ateliers qu’il réalise, un espace de rencontre entre un public et un chorégraphe. Un espace/terrain de jeu où le corps est mis en mouvement dans une grande liberté, loin de toute étiquette. Philippe Lafeuille invite à un moment de danse afin de libérer les contraintes et découvrir de façon ludique son propre « corps dansant ». Dans cet atelier, Philippe Lafeuille proposera la mise en mouvement comme un jeu, ne rien imposer mais où tout semble possible. Le collégien découvrira alors son propre corps à travers l’autre. La musique sera utilisée comme élément déclencheur de mouvements. Le public évoluera vers une nouvelle forme de liberté comme un lâcher prise. Alors on danse ?

 

 

Actions avec les lycées 

Aurore Tamarelle, professeure de lettres au lycée Henri Wallon (Aubervilliers 93) accueille le binôme Philippe Lafeuille et Elitza Gueorguieva.  Les deux artistes seront en résidence dans l’établissement, ils rencontreront plus particulièrement une classe de 2nd pour appréhender avec eux leurs écritures spécifiques.
Elitza Gueorguieva est également en résidence d’écrivain, dispositif de la Région Île-de-France, sur l’année scolaire 2018-2019 dans ce lycée. Le projet intitulé Corps à corps avec la langue s’articulera autour des activités suivantes :
* des rencontres avec l’auteur sur son œuvre et des échanges sur son rapport à l’écriture et à la langue française.
* des ateliers d’écriture sur la thématique de la maitrise de la langue, du choix des mots, du sens des mots en fonction de leur choix, de la difficulté à s’exprimer, à se faire comprendre, à respecter la syntaxe de la langue française.
* des ateliers avec l’Association « A l’école de l’imaginaire » avec des enfants allophones et les bénévoles, centrés sur le défi de raconter quand on ne possède pas les mots pour dire. 
* des ateliers de danse à partir des textes travaillés en français et des écrits des élèves réalisés lors des ateliers d’écriture avec l’écrivaine en résidence.
* une production chorégraphique finale inspirée du travail d’écriture des élèves sur leur rapport à la langue française.

 

 

Actions avec l’université

En partenariat avec l’université Paris 13, le festival Hors Limite et le festival Concordan(s)e, les étudiants de l’UFR Sciences de l'Information et de la Communication découvriront le duo Amala Dianor et Denis Lachaud dans le cadre des rencontres Texto. Une rencontre après la représentation sera organisée avec les étudiants afin d’affiner leur sens critique en vue d’écrire un article sur cette rencontre entre danse et littérature. 

La langue de chaque individu se construit dans son histoire, en se nourrissant de tout ce qui se présente. Les mots et les gestes, les sons et les couleurs, les odeurs, les matières, les symboles, les émotions, les joies et les souffrances... Nous composons notre façon de nous exprimer en nous appuyant sur les langues qui nous sont proposées par les autres. Et quand deux individus se rencontrent, ils se lancent dans l'élaboration d'une langue commune, une langue pour échanger, créer ensemble. Amala Dianor et Denis Lachaud se proposent d'entrer dans l'espace de la scène avec la langue comme sujet de leur curiosité. 

 

 

Rencontres - Ateliers de danse et d’écriture
A la Médiathèque Violette Leduc -Paris 

Une carte de visite est proposée à Catherine Dreyfus et Catherine Grive le 21 février à 19h pour rencontrer le public et leur faire partager leurs écritures spécifiques. Elles proposeront une répétition ouverte afin de faire découvrir leur duo en construction.
Catherine Dreyfus à la danse et Catherine Grive aux mots, chacune deux fois mère, nous content l’histoire singulière d’une femme qui désire un fils plus que tout au monde.

 

Au CHRS Relais des Carrières - Paris (en partenariat avec la Médiathèque Jean-Pierre Melville)

Une carte de visite est proposée à Philippe Lafeuille et Elitza Gueorguieva le 19 mars à 15h pour rencontrer le public et leur faire partager leurs écritures spécifiques. 
Venant d’horizons différents, ils partagent le même goût pour les créations atypiques où le burlesque et le politique occupent une place centrale.
Un atelier de danse avec le chorégraphe Philippe Lafeuille est programmé le 20 mars de 18h à 20h. Il s’agit ici de mixer les publics en proposant aux lecteurs de la Médiathèque Jean-Pierre Melville de rencontrer en mouvement les résidents du CHRS.

 

Aux Archives nationales - Pierrefitte-sur-Seine

Anne Rousseau, chargée de programmation artistique et culturelle aux Archives nationales souhaite inviter Philippe Lafeuille et Elitza Gueorguieva pour mener des ateliers danse et écriture en amont de leur représentation du 21 mars dans le cadre de la semaine Dis moi 10 mots.

 

A la Bibliothèque Robert Desnos - Montreuil 

La bibliothèque accueillera le duo Philippe Lafeuille et Elitza Gueorguieva le 6 avril et souhaite proposer 4h d’atelier danse et écriture à une classe de lycéens afin de les sensibiliser en amont de cette proposition inédite.

 

A la Bibliothèque –Médiathèque Rolland Plaisance - Evreux

Joanne Leighton et Camille Laurens interviendront 2h entre le 4 et le 7 février.  Il s’agira de commencer par 1h d’atelier d’écriture et de poursuivre avec 1h de pratique corporelle.

Nous nous rencontrons et trouvons d’emblée un terrain d’entente autour de nos projets artistiques : nous partageons un désir commun de création à partir de la marche et de la répétition.

 

Jeudi 7 février une carte de visite, animée par Rosita Boisseau, retracera le parcours de Joanne Leighton et Camille Laurens et nous plongera ensuite dans les secrets de leur création commune.

 

A la Médiathèque Charles-Gautier-Hermeland - Saint-Herblain

Camille Laurens est invitée pour mener auprès du public de la médiathèque un atelier d’écriture de 2h le 29 mars autour de la marche, la marche compose, la marche écrit, la marche invente un lien indissoluble avec le monde. 

 

Au Musée du Louvre 

Dans le cadre de l’Atelier annuel d’écritures croisées, le rectorat de Versailles en partenariat avec le musée du Louvre et le festival concordan(s)e propose un Plan Académique de formation aux enseignants du second degré qui exercent dans l’académie de Versailles. Guidés successivement par Joanne Leighton (chorégraphe) et Camille Laurens (écrivaine) les stagiaires travailleront en atelier dans l’enceinte du Louvre. Ce double atelier, évoque pour les autrices, un endroit où pratiquer et faire de la recherche, pour expérimenter, partager, fabriquer et être ensemble.
Le parcours artistique et culturel permettra d’explorer un échantillonnage d’œuvres à travers le prisme de la danse et de l’écriture. Le travail en atelier s’inscrira dans la démarche d’ouverture propre à l’action culturelle. Il prendra appui sur les ressources du musée du Louvre. Les stagiaires sont vivement encouragés à lire les œuvres de l’autrice invitée et à participer aux manifestations en lien avec la formation, en particulier celles liées au festival concordan(s)e.  

 

Au Parc Jean-Moulin - Les Guilands – Bagnolet

Denis Lachaud mènera des ateliers d’écriture en direction des familles des centres de quartier de Bagnolet.

La langue de chaque individu se construit dans son histoire, en se nourrissant de tout ce qui se présente. Nous composons notre façon de nous exprimer en nous appuyant sur les langues qui nous sont proposées par les autres. Et quand deux individus se rencontrent, ils se lancent dans l'élaboration d'une langue commune, une langue pour échanger, créer ensemble. 

 

A la Médiathèque Georges Wolinski – Noisy-le-Grand

Pascale Houbin et Carole Martinez mèneront 4h d’atelier danse et écriture auprès de lycéens. Il sera question du désir et du plaisir féminins. On parle rarement du plaisir féminin, la pudeur nous impose le silence sur ce vaste sujet. Que peut-on en dire ? Pourquoi taire nos jouissances et nos impuissances ? 

 

 

Lecture/performance en librairie/médiathèque

L’objectif est de promouvoir le travail des écrivains mais aussi celui des chorégraphes dans les librairies ou médiathèques en organisant des lectures, des performances, des rencontres en amont du festival.
L’enjeu est de proposer une sorte de carte de visite des deux artistes sous forme d’extraits de danses et de textes. L’envie, ici, est de montrer la danse là où l’on ne la trouve pas habituellement et de provoquer ainsi des discussions avec le public. 

 

A la librairie Le comptoir des mots - Paris

avec le duo Philippe Lafeuille, chorégraphe et Elitza Gueorguieva, écrivaine

 

A la librairie l’Atelier - Paris

avec l’écrivain Denis Lachaud
 

Partager Facebook Twitter