...
Galerie
Catherine Dreyfus & Catherine Grive

Catherine Dreyfus à la danse et Catherine Grive aux mots, chacune deux fois mère, nous content l’histoire singulière d’une femme qui désire un fils plus que tout au monde. 

Elles nous entrainent aux confins de la déraison, nous interrogeant sur la transmission d’histoires familiales secrètes, faisant jaillir entre rêve et folie, amour et douleur, enfantement et désenchantement, un univers de fantaisie. 

Des mots et des gestes pour dérouler le fil rouge des histoires familiales secrètes, dire les vertigineux extrêmes que peut provoquer l'expérience maternelle. L’expérience enfantine aussi car combien sont-ils - sommes-nous - anciens enfants, à avoir déçu en naissant fille ou garçon ? 

 

Après une carrière d’interprète pour différents chorégraphes (Odile Duboc, Simone Sandroni, Nathalie Pernette, Alain Imbert, Micha Purucker, Sosana Marcelino…), Catherine Dreyfus crée, en 2008, la compagnie Act2. La danse de Catherine Dreyfus est un vecteur d’émotions et de réflexion ; elle permet de questionner, observer et donner à voir le monde qui nous entoure avec un langage surprenant et onirique, d’exposer un point de vue organique des choses et laisser libre cours à l’imagination, à l’interprétation du spectateur. Catherine Dreyfus aime confronter le corps aux matières physiques, la réflexion scénographique est donc primordiale dans son travail.  Musicalité, poésie, fluidité constituent les ingrédients de son univers marqué par un surréalisme teinté d’ironie. Ses propositions sont délicates, pétillantes et vivifiantes.

 

Née à Toronto au Canada, Catherine Grive arrive en France à l’âge de quatre ans. Elle débute dans la publicité, puis s’installe à Londres, où elle enseigne le français à de riches et gourmandes Américaines soucieuses d’enrichir leur vocabulaire culinaire. De retour à Paris, elle part sur la trace d’un aïeul disparu dans les premiers jours de la guerre de 1914-1918, à l’origine d’un Guide des Cimetières militaires en France aux éditions du Cherche-Midi. Pendant sept ans, elle produit des émissions sur France Culture sur des sujets aussi sensibles qu’étranges (le Goût du Noir, la Peur du Vide, les Retrouvailles, les Salles d’attente…). Puis, elle écrit des albums gais pour enfants et des romans graves pour adolescents chez Gallimard, le Rouergue, Albin Michel, le Seuil… En 2017, elle découvre la joie et l’effroi de s’adresser aux grandes personnes avec Reste le chagrin, aux éditions Lattès.

 

Coproduction / commande du festival concordan(s)e

Partager Facebook Twitter