DD Dorvillier / chorégraphe
Catherine Meurisse / écrivain

Vois-tu celle-là qui s’enfuit

La dessinatrice Catherine Meurisse et la chorégraphe DD Dorvillier se sont rencontrées pour la première fois à Rome en 2015. Elles partagent toutes les deux une fascination pour un groupe de statues du jardin de la Villa Médicis, Les Niobides, qui sont une représentation de figures en fuite. À partir de cette expérience partagée une conversation sur l’art et le mouvement est entamée, au moyen du dessin, de la danse, de l’écriture.

DD Dorvillier, chorégraphe

DD Dorvillier s’installe à new York et se retrouve au cœur de la scène de downtown performance. Vingt ans après elle s’installe en france. Ses œuvres ont étés présentées dans des endroits tels que The Kitchen, Danspace Project, PS122, Impulstanz, STuK, Kaaitheater, DeSingel, Künstlerhaus Mousonturm, les rencontres Chorégraphiques Internatio- nales de Seine-Saint-Denis et l’atelier de Paris, entre autres. Sa dernière pièce Extra Shapes (2015) sera présentée au Centre Pompidou en février 2017. Only One of Many (2017), une collaboration avec le compositeur Sébastien roux fait sa première dans le cadre du festival Les Musiques 2017 du GMEM.

Catherine Meurisse, écrivain

Catherine Meurisse formée à l’école Estienne et à l’école nationale des arts Décoratifs à Paris, elle dessine dans la presse, pour l’édition jeunesse et est auteure de bandes dessinées. Ses albums, mêlant érudition et humour, se caractérisent par le dialogue entre les arts (Mes Hommes de lettres, Le Pont des arts, Moderne Olympia). album marquant de l’année 2016, La Légèreté est le récit de son retour à la vie et au dessin, après l’attentat contre Charlie Hebdo. Ou comment la quête de beauté, menée pendant une résidence à la Villa Médicis à rome, aide à refaire surface. Son dernier album, Scènes de la vie hormonale, dépeint les trentenaires d’aujourd’hui en mal d’amour, bouffis de désir et de contradictions.


Production : commande du festival concordan(s)e,
accueil studio : CND-Pantin, Bibliothèque Faidherbe-Paris

Edition 11 / 25 février - 2 avril 2017

retour haut de page